SOULAGER NATURELLEMENT LES TROUBLES DE LA PROSTATE

Les troubles de la prostate sont des troubles fréquents chez l’homme de plus de 50 ans. Plus l’âge avance, plus le risque d’être confronté à ces problèmes augmentent. 

La Prostate
La prostate est un organe génital masculin situé à un carrefour stratégique entre la voie urinaire et la voie génitale. 

Un dysfonctionnement impacte directement le système urinaire et la fonction érectile masculine :

–      La prostate entoure le col de la vessie et la première partie de l’urètre, canal d’évacuation de l’urine et du sperme.

–      Elle fabrique le liquide séminal, l’un des composants du sperme avec les spermatozoïdes, qui eux sont fabriqués par les testicules.

Les troubles de la prostate
C’est souvent à partir de 50 ans que cette petite glande, peut se mettre à grossir et devient moins souple (ces modifications ne posent pas de problèmes à tous les hommes). Toutefois près de 100 000 nouveaux hommes se plaignent chaque année de troubles urinaires pouvant être en rapport avec cette hyperplasie (ou hypertrophie). 

Elle peut alors être le siège de trois affections principales : le cancer de la prostate, l’adénome de la prostate, et l’infection de la prostate ou prostatite. 

Il convient alors de consulter votre médecin.

L’adénome (ou hypertrophie bégnine de la prostate) est une pathologie fréquente qui va entrainer la compression du canal de l’urètre et ainsi gêner la vidange correcte de la vessie. En voici quelques symptômes :

  • Une miction douloureuse ou difficile (jet urinaire faible et/ou saccadé), 
  • Augmentation de la fréquence des besoins d’uriner et surtout la nuit
  • Incontinence
  • Sensation de pression dans la vessie et / ou la zone urétrale
  •  Ejaculation douloureuse.
  • Troubles de l’érection.

 La prostatite est une infection de la prostate, responsable de troubles génito-urinaires douloureux.

Quant au cancer de la prostate, il est souvent dépisté suite à une mesure de PSA et/ou une anomalie de la consistance lors d’un toucher rectal. Cependant un taux de PSA élevé n’est pas à lui seul signe d’un cancer de la prostate, il peut être signe de prostatite ou d’hypertrophie de la prostate. Il est donc nécessaire de suivre les conseils de votre médecin.

Prendre soin de sa prostate
L’impact de l’alimentation sur notre santé est important et il est recommandé :

 –      D’augmenter la consommation de fruits et légumes crus, de préférence issus de l’agriculture biologique,

–      De limiter fromage et produits laitiers et la consommation de viandes (il est conseillé de favoriser les viandes maigres)

–      De boire beaucoup d’eau tous les jours et de limiter caféine et alcool 

– De pratiquer une activité physique : la pratique sportive permet l’activation de la circulation sanguine et l’élimination des toxines. De plus, elle agit sur l’oxygénation de cellules.

–      Les extraits de plantes peuvent également être bénéfiques pour leurs rôles anti inflammatoires, décongestionnants, protecteurs comme l’ortie, la cannelle, l’Epilobe, la courge, l’oignon, présents dans le PLANTA PROSTATE.

Planta prostate est à consommer en prévention ou si les symptômes sont déjà existants.

Dans le PLANTA PROSTATE on retrouve :

L’Ortie : L’extrait de racine d’ortie est un décongestionnant de la prostate. Il facilite et régularise l’émission d’urine. Il joue également un rôle anti-inflammatoire.

La Cannelle : Enrichit votre organisme d’un antioxydant puissant ; La cannelle possède une action positive sur les problèmes urinaires, et agit en cas d’impuissance fonctionnelle masculine.

L’Epilobe : Anti-inflammatoire prostatique grâce à un effet inhibiteur des prostaglandines, régénérateur des tissus de la prostate, régulateur des problèmes urinaires, difficulté à uriner, besoins fréquents et faux besoins. Recommandé dans tous les troubles de la prostates, hypertrophie bégnine, inflammation, prostatite aiguë.

Les graines de courges : sont riches en acides gras et rajeunissent votre prostate, anti-inflammatoires, sont traditionnellement utilisées dans l’hypertrophie bénigne de la prostate et les irritations de la vessie.

L’oignon : Anti-inflammatoire et régénérateur des tissus prostatiques. Très riche en quercétine (antioxydant puissant) l’oignon est un protecteur efficace dans la prévention des cancers.

Macérat glycériné de Séquoia (bourgeons) : Le séquoia est un tonique sexuel car il rééquilibre la spermatogénèse, il stimule l’immunité et freine le vieillissement tant au niveau sexuel que général. Remède de l’adénome de la prostate, anti-sénescent masculin.

Macérat glycériné de Cassis (bourgeons) : Anti-inflammatoire puissant (cortison-like), agit sur l’adénome et la prostatite chronique.

« Ces informations sont uniquement et spécifiquement relayées au sens général et n’ont pas et ne doivent pas avoir pour but d’être utilisées à des fins de diagnostic, de traitement ou de soins. Pour tout renseignement ou avis médical, consultez un médecin ou professionnel de santé »